Race ovine : ARDENNAIS ROUX

Ce mouton a une tête fine, des pattes brunes et une laine beige roussâtre. Il s’avère costaud et ne craint pas les intempéries. C’est en Ardenne, à une époque où celle-ci était un pays de moutons, que l’Ardennais roux a vu le jour. Autrefois présent en gigantesques troupeaux dans les vastes étendues de landes et de bruyères, l’Ardennais roux a connu une forte régression suite à l’abandon du mouton pour les bovins et à la plantation d’épicéa.
Race rustique s’adaptant aux terrains peu productifs et aux fourrages de moindre qualité, l’Ardennais roux est de plus en plus utilisé dans la gestion de réserves naturelles et de pelouses sèches. Les brebis agnellent seules et sans difficulté. De plus, il offre une viande d’excellente qualité et particulièrement goûteuse.
Cette race locale menacée est éligible à la MAE 6
L’agneau ardennais naît complètement roux et ce n’est que vers l’âge de trois mois qu’une laine beige clair recouvre son corps. La tête et les pattes restent de couleur rousse. Le mouton adulte est de taille moyenne, autour de 70cm au garrot, pour un poids d’environ 55kg chez les brebis et 80kg chez les béliers. Ces derniers portent parfois des cornes et présentent souvent une crinière de poils roux. La queue est longue et recouverte de laine.
C’est un mouton vif et méfiant qu’il convient d’amadouer par des visites régulières avec un petit complément alimentaire (céréales, granulés,…) si on veut éviter des courses poursuites effrénées lors des changements de parcelles, de la tonte annuelle ou de l’entretien des ongles.
Designed by C.Gest christophe@gestc.be